samedi 11 février 2017

L'ECHAPPEE



Valentine Goby


«Nous marchons, suivies par la foule, têtes rasées parmi les décombres de l'avenue Janvier, de la rue Saint-Hélier dévastée, criblée de béances et d'immeubles en ruine, pendant des semaines c'étaient des gravats enchevêtrés de poutres, de meubles brisés, chambres, cuisines, salles à manger réduites en poussière, éclats de verre, j'imagine que c'était comme ça, tout est déblayé et vide maintenant, je trébuche sur des souvenirs que je n'ai pas, les bombardements ont eu lieu sans moi, j'étais terrée dans un couvent mais je sais tout, ils m'ont fait ce que la guerre leur a fait.» 

L'échappée ou le destin d'une jeune paysanne bretonne coupable d'avoir aimé un pianiste allemand pendant l'Occupation. Avec ce quatrième roman, Valentin Goby signe un livre tragique et puissant sur l'identité et la liberté.


Editeur : Folio
Année d'édition : 2008
Nombre de pages : 272
Prix : 7,10€

«Si tu voulais, ce ne serait même pas une histoire.Il suffirait de le vouloir et d'attendre qu'elle passe. Le temps a raison de tout. Il n'y a pas d'exception.L'amour, Madeleine, c'est l'autre nom de l'impatience.»

Maeva vous donne son avis : 

17/20


Titre du livre : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Un titre qui en dit long sur ce roman. 

Couverture du livre : ♥ ♥ ♥ ♥
Une couverture aux couleurs froides et triste, comme ce roman.

Personnages : ♥ ♥ ♥ ♥
Des personnages qui correspondent très bien à la période de l'occupation. On s'attache vite à Madeleine, la jeune bretonne qui travaille comme femme de chambre à l'hôtel des Ducs de Rennes.

Histoire : ♥ ♥ ♥ ♥
Madeleine, jeune paysanne bretonne, femme de chambre à l'hôtel des Ducs à Rennes, tombe amoureuse d'un pianiste nazi blessé à la guerre. Suite à cet amour interdit elle tombe mais son amant fini par se suicider. Elle va donc aller se cacher dans un couvent où elle va mettre au monde son enfant. Après la Libération, avec sa fille, elle va changer régulièrement de ville afin d'essayer de se reconstruire. 


C'est un roman dur et émouvant. Valentine Goby nous propose un livre sur la cruauté humaine, et la recherche d'identité. C'est un livre poignant, un peu particulier mais avec une très bonne retranscription de l'époque. J'ai beaucoup aimé.

Un livre à découvrir ! 

Mes autres livres lu et chroniqué de Valentine Goby : Banquises et Kinderzimmer

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas sûre d'aimer ce livre mais merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer