dimanche 17 novembre 2019

LES HEROS, CA S'TROMPE JAMAIS - 2

Marie Potvin



Tome 2



Etienne est l'intrépide cousin de Max et Philippe, les deux piliers du clan Grondin, désormais heureux et sereins. Il a quitté la famille et la ville depuis bien longtemps ; alors quelles sont les raisons qui le poussent à revenir de manière aussi inattendue et définitive ? Quant à Erick Fiore, il se voit forcé de s'installer à Montréal. Mais est-ce seulement pour affaires ?

Au fil des tribulations de leurs nouvelles vies, Etienne et Erick trouveront-ils leur place et leur bonheur ? Une seule chose est sûre : la présence de ces hommes qui ne se laissent pas impressionner créera bien des remous chez les Grondin !


Editeur : Kennes Editions 
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : 356
Prix : 19,95 €


« Elle se souvient de lui comme d'un héros dont l'innocence de sa jeunesse a amplifié la valeur. Jeannette sait qu'adolescente elle était impressionnable. Toutes ces années, elle s'est monté une histoire à propos de son premier amour, se persuadant que sa perception avait été exacerbée par sa trop grande naïveté. Aujourd'hui, elle retrouve devant elle un homme fait, accompli. Et non, elle n'a rien exagéré ... »


Maeva vous donne son avis :

15/20


Dans le premier tome de cette trilogie, nous avons fait la connaissance d'un grand nombre de membre du clan Grondin, notamment de Max et Philippe qui ont trouvé l'amour, Bernise et Sophie respectivement. Dans ce second tome, nous rencontrons Etienne, le cousin des frères Grondin, qui décide de rentrer à Montréal après une dizaine d'année passée à Toronto en tant que cascadeur. Par ailleurs, nous faisons plus ample connaissance d'Erick Fiore, le frère de Julia et agent de Sophie. 

Nous retrouvons tous les personnages du second tome, avec quelques nouveaux comme Etienne. Ce tome est consacré aux histoires d'amour d'Etienne et d'Erick avec les belles Jeannette et Annie. Nous en apprenons donc davantage sur la vie de ces deux femmes. Bien qu'Annie soit passée un peu pour une folle dans le premier tome, je l'ai trouvé finalement attachante. On voit également Erick sous un nouveau jour car il était plutôt réservé et ne dévoilait pas grand chose de lui dans le tome précédent. 

J'ai apprécié la lecture de ce second volet de la trilogie Les héros, ça s'trompe jamais, bien que j'ai préféré le premier tome. On voit évoluer les différents personnages. J'ai été ravie de retrouver Max et Bernise et suivre l'histoire d'amour de Sophie et Philippe qui sont encore bien présent. J'ai une fois de plus passé un bon moment avec le clan Grondin, apprécié suivre leur quotidien et voir de nouveaux couples se former. 


Un bon second tome, bien que moins bien que le premier à mon goût. 

samedi 16 novembre 2019

LES HEROS CA S'TROMPE JAMAIS - 1

Marie Potvin

Tome 1


Un seul regard suffit pour les aimer. Forts, beaux et intègres, les frères Grondin semblent être des gaillards inatteignables et inébranlables. Max, l'aîné, est un protecteur-né à qui son entourage accorde une confiance aveugle. Philippe, de son côté, mène d'une main de maître l'entreprise familiale et se réfugie dans son rôle de père depuis la mort e son épouse. 

Deux hommes de cœur, des héros à leur façon. Qu'advient-il lorsque le coup de foudre les frappe l'un après l'autre, bouleversant leur vie bien réglée ? Se laisseront-ils dérouter aussi facilement ? Ainsi mis au défi, les frères se retrouveront confrontés aux émotions profondément humaines et déstabilisantes que provoque l'amour ! 


Editeur : Kennes éditions
Année d'édition : 2015
Nombre de pages : 428
Prix : 19,95 €


« Ma mère croyait fermement qu’un prénom rare forgerait le développement de la personnalité et de l’estime de soi.
- C’est une théorie intéressante.
- Vous trouvez ? Bien sûr, si j’avais une verrue sur le nez, les dents dans le front et les oreilles en portes de grange, mon prénom aurait pu être un peu plus lourd à porter, dit-elle en rougissant. »



Maeva vous donne son avis : 



18/20



Les frères Grondin, Maxime et Philippe sont à la tête d'une société de transport à leur nom. Sylvain, leur cadet, est l'homme à tout faire de cette société.  Max et Philippe ont tout donné pour leur entreprise, alors que côté cœur, c'est plutôt le néant. Mais leur rencontre avec Bernise et Sophie va tout bousculer. 


Il y a de nombreux personnages dans ce roman, et on est un peu perdu au début. Heureusement, il y a une liste des personnages et un petit descriptif de qui est qui au début du livre, ce qui permet de s'y retrouver. Puis au fil de la lecture, tout se met en place et nous comprenons mieux les liens qui unit chaque personnages aux autres. Je les ai tous apprécié, à un ou deux près. Le duo que j'ai préféré est Philippe-Sophie, car cela va doucement entre eux, leur complicité se met en place petit à petit, pour notre plus grand plaisir. 



J'ai adoré ce roman. Marie Potvin nous offre une belle histoire avec des personnages attachants aux caractères bien différents. Ce premier tome permet de planter le décor et de cerner un peu les personnages. Rebondissements, crises de jalousie, soirées entre filles, moments romantiques, tout y est pour une lecture agréables et un bon moment passé en compagnie de ce livre. J'ai beaucoup aimé faire la connaissance du clan Grondin, et c'est avec hâte que je me suis lancée dans la lecture du second tome ! 



Un roman de chick-lit très sympa, je vous le recommande ! 

Coup de 

dimanche 10 novembre 2019

BON RETOUR A LA MAISON

Debbie Macomber


En grandissant, Cassie Carter et ses soeurs, Karen et Nichole, étaient extrêmement proches. Jusqu'à ce qu'un événement les sépare... Après l'université, Cassie a fui sa maison pour épouser un homme mauvais, jetant aux orties ses études et brisant le coeur de ses parents.

À maintenant 31 ans, Cassie est de retour à Washington avec sa fille, espérant laisser son passé derrière elle. Après avoir mis fin à un mariage compliqué, elle tente de reconstruire le puzzle de sa vie. Malgré ses tentatives, elle n'a jamais réussi à faire la paix avec ses soeurs. Karen, la plus âgée, est une femme occupée, entre sa carrière et l'éducation de ses deux enfants. Et Nichole, la plus jeune, est une mère au foyer dont le mari passe tous les caprices.

Mais un jour, Cassie reçoit une lettre de Karen, qui laisse espérer une réconciliation. Et alors que Cassie se permet de croire à l'avenir, en s'excusant auprès de ses soeurs et en trouvant l'amour, elle réalise le pouvoir de la compassion, et la possibilité d'un nouveau départ...

Editeur : Charleston
Année d'édition : 2018
Nombre de pages : 334
Prix : 19,90 €

« Elle aurait tout donné pour remonter le temps et avoir l’intelligence de se fier à la sagesse de ses parents. Sachant ce qu’elle savait désormais, elle aurait accepté leur aide avec reconnaissance. Cependant, revivre le passé n’était pas une solution. »

Maeva vous donne son avis :

16/20

Bon retour à la maison est l'histoire de Cassie, une femme ayant subi des violences conjugales qui tente de se reconstruire après avoir réussi à échapper à son mari. Cette histoire, c'est un combat contre ses peurs, ses démons, ses remords et ses regrets. En effet, elle s'est enfui de chez ses parents à 18 ans en leur désobéissant après avoir appris qu'elle était enceinte de Duke, celui qui deviendra son bourreau par la suite. Partie en mauvais termes avec les membres de sa famille, elle ne les a pas revu après tout ce temps. 

Chaque personnage de ce roman a connu, ou va connaître au cours de l'histoire, des moments douloureux. J'ai beaucoup apprécié Cassie, une femme forte et courageuse qui m'a beaucoup touché. Elle a vécu de terribles épreuves, mais n'en reste pas moins déterminée à sortir la tête de l'eau et s'offrir la vie qu'elle mérite. Malgré ses problèmes personnels, elle est dévouée et n'hésite pas à aider les autres. J'ai également été touchée par Steve qui lui aussi essaie de se reconstruire après la mort tragique de sa femme. J'ai moins aimé ses deux soeurs, Karen et Nichole, qui n'ont aucune empathie et pensent avoir mieux réussi leur vie que Cassie, étant mariées à des hommes bons et généreux, avec des enfants. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Bien que Karen soit remontée dans mon estime au fil de ma lecture car elle remet en doute les décisions prises par le passé concernant sa sœur, Nichole m'a beaucoup plus agacée. J'ai trouvé le personnage d'Amiee, la fille de Cassie, parfois insupportable, à toujours vouloir se mêler de la vie privée de sa mère. 

J'ai bien aimé cette lecture, même si certains personnages ne m'ont pas plus. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution de Cassie dans sa reconstruction ainsi que sa relation avec Steve. Bien qu'on pourrait s'attendre à une romance légère, je n'ai pas trouvé que c'était le cas, car des sujets délicats sont abordés comme les violences conjugales. Ce roman met tout de même du baume au cœur en nous montrant qu'il est possible de pardonner et d'enterrer de vieilles rancœur. J'ai apprécié retrouver la plume de Debbie Macomber qui rend cette lecture agréable. 

Bon retour à la maison est une romance émouvante qui parle de pardon et de reconstruction, à découvrir ! 

dimanche 3 novembre 2019

LES PETITS SECRETS D'EMMA

Sophie Kinsella



Ce n'est pas qu'Emma soit menteuse, non, c'est plutôt qu'elle a ses petits secrets. Par exemple, elle fait un bon 40, pas du 36. Elle ne supporte pas les strings. Elle a très légèrement embelli son CV. Elle déteste sa cousine Kerry. Et avec Connor, son petit ami, au lit ce n'est pas franchement l'extase. Bref, rien de bien méchant, mais plutôt mourir que de l'avouer. Mourir ? Justement... Lors d'un voyage en avion passablement mouvementé, Emma croit sa dernière heure arrivée. Prise de panique, elle déballe tout à son séduisant voisin. Tout et plus encore. Sans imaginer que l'inconnu en question est l'un de ses proches. Très proche même...


Editeur : Pocket
Année d'édition : 2017
Nombre de pages : 382
Prix : 6,95 €


« C'était un inconnu. Il était programmé pour être un inconnu. L'avantages des inconnus, c'est qu'ils disparaissent à jamais dans les espaces infinis. Ils ne sont pas censés se matérialiser au bureau. »


Maeva vous donne son avis :


17/20


Lorsqu'Emma croit qu'elle va mourir, elle déballe tous ses secrets à son voisin dans l'avion qui la ramène chez elle après un séjour professionnel. Mais, contrairement à ce qu'elle pensait, elle va croiser à de nombreuses reprises cet inconnu, Jack, à qui elle a dit ses secrets les plus intimes. 

Comment ne pas s'attacher à Emma ? Jeune femme sans réussite professionnelle, sans cesse rabaisser par sa cousine qui, aux yeux des parents d'Emma, est considérée comme leur propre fille. J'ai également apprécié Jack, le patron d'Emma, homme riche qui tombe sous le charme d'une jeune femme que beaucoup de gens qualifie de "banale", de "mademoiselle tout le monde". Oui, vous l'aurez compris, cette jeune femme c'est Emma.

Comme souvent dans un roman de chick-lit, nous avons beaucoup de clichés. Avant de lire les premières pages, on se doute des évènements à venir ... quoique ! Sophie Kinsella a le don de nous faire rire, de relancer l'histoire avec des rebondissements. C'est un livre qui permet un bon moment de détente et des fous rires ! J'ai été ravie de retrouver la plume de l'auteure. Ce n'est pas un coup de coeur, même si on n'y étais presque. 

Avis aux amatrices de chick-lit, celui-là vaut le détour ! 

dimanche 27 octobre 2019

LA BALADE DES PAVÉS

Avis La balade des pavés Sylvie Godefroid

Sylvie Godefroid


Lola ne dort pas. Elle en dort plus depuis l'annonce d'une boule sous son sein. On ne s'attend jamais à ces choses-là. Elle doit réagir... comme elle peut ! Avec ses armes ou ses larmes. Lola choisit la vie, celle qui continue envers et contre tout, celle qui bat sous le sein malade. Elle aurait pu s'appeler Lola la chance, la vie lui sourit. Elle lui a toujours souri. Il n'y a pas de raison que ça change.
Alors Lola sort de chez elle en plein e nui. Les pavés de sa ville l'appellent pour la recentrer, pour remettre d'aplomb sa vie. De rencontres en recontres, Lola va voyager dans les quartiers d'une ville comme dans les coulisses de sa féminité, de ses orages anciens, de ses déchirures. Surtout, elle voyage dans un désir de plus en plus grand de vivre, de rire, de grandir ! 
La balde des pavés, c'est la balade d'une femme dans les couloirs d'un temps qui commence à compter. A conter. A se raconter. C'est la balade du courage.

Editeur : Genèse Edition
Année d'édition : 2016
Nombre de pages : 173
Prix : 19 €

« Pleurez, Lola, pleurez tant que vous voulez. Les larmes qui nous noient sont celles qu'on garde à l'intérieur. »

Maeva vous donne son avis : 

16/20

Le seize octobre, Lola n'arrive pas à dormir. Alors elle enfile ses bottines et part fouler les pavés de sa ville, Bruxelles. Elle va alors rencontrer différents personnages qui vont lui permettre d'affronter ses peurs, lui redonner la force et le courage pour affronter la bataille qui l'attend. 

Ce roman, c'est l'histoire de Lola, qui vient d'apprendre la présence d'une boule sous sein gauche. A travers sa balade sur les pavés bruxellois, nous apprenons à connaître cette femme, mère de deux enfants. Elle nous livre ses peurs, nous conte ses rencontres, actuelles en ce jour particulier, ou plus anciennes comme la naissance de sa fille ou la rencontre avec sa meilleure amie. Nous rencontrons donc Emérance, Jacqueline, Polo, Estelle, Évelyne. Lola va ainsi se rendre compte qu'elle n'est pas la seule à souffrir dans ce monde, et que chacun doit mener des batailles au cours de son existence. 

La balade des pavés nous présente les répercussions de l'annonce d'un cancer du sein : les peurs que l'on doit affronter, la nouvelle à annoncer aux proches, le combat à mener. On se met dans la peau d'une femme sur huit atteinte de cette maladie et on assiste à une remise en question de soi. J'ai beaucoup aimé parcourir différents endroits de la capitale belge en compagnie de Lola. Je ne connais pas cette ville, mais il me tarde d'aller la visiter. La plume de l'auteur sublime ce livre. L'écriture est poétique, douce et rend la lecture agréable.

La balade des pavés est un roman subtile et poétique sur le combat contre la maladie.

dimanche 20 octobre 2019

LA DELICATESSE DU HOMARD

Laure Manel



François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir ?

Editeur : Le livre de poche
Année d'édition : 2018
Nombre de pages : 346
Prix : 7,70 €


« Il faut faire table rase du passé et se concentrer sur le présent,avant même d'envisager un avenir.La seconde qui suit chaque seconde est déjà l'avenir,et tu le tisses sans même t’en rendre compte. »


Maeva vous donne son avis : 

17/20


Après avoir lu de nombreux avis sur ce roman, je me suis laissée tenter, et je n'ai pas été déçue. 

Elsa s'échoue au pied d'un rocher en Bretagne alors qu'elle vient de fuir sa vie. C'est ainsi que la découvre François. D'une rencontre plutôt inconfrue, ils vont s'apprivoiser petit à petit et se dévoiler l'un à l'autre. Et ils ont bien plus en commun que ce qu'ils ne croient. Ils vont chacun panser leurs blessures du passé pour enfin sourire à l'avenir. 

Je me suis beaucoup attachée à Elsa et François, deux êtres ayant vécu de douloureux événements mais dont on en prend connaissance au fil de la lecture. Elsa, mal-aimée, transparente aux yeux de sa famille, a pris la fuite. Mais qui est-elle vraiment, pourquoi est-elle partie, quels lourds secrets cache-t-elle ? Autant de question que se pose François, et dont nous aurons les réponses petit à petit. François, lui, est un homme un peu bourru, maladroit, ayant décidé de fermer son cœur après son divorce. Mais derrière son image d'ours solitaire, il est un homme d'un grand cœur et d'une grande bonté. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture. L'auteure nous offre des chapitres courts en alternant le point de vue des deux personnages. Elle nous fait découvrir le passé d'Elsa et de François par petit bout, et nous rassemblons les pièces du puzzle au fur et à mesure pour comprendre ce qu'Elsa a vécu et dans quelles circonstances elle s'est retrouvé au pied de ce rocher. Cette histoire m'a beaucoup touché et j'en ai eu les larmes aux yeux plusieurs fois. Le bord de mer du Finistère nord est très bien décrit et nous nous imaginons très facilement au milieu de ces jolis paysage. Je ne suis pas adepte de l'équitation mais cet univers m'a beaucoup charmé. J'ai découvert la plume de l'auteure par ce roman, et je pense ne pas m'arrêter à celui-ci. L'histoire est très bien menée et j'ai apprécié ce petit voyage en Bretagne, ma terre d'origine. 

Un roman aux odeurs d'embruns et de sel ; une histoire touchante, tout en délicatesse. 

dimanche 13 octobre 2019

LE REFUGE DES SOUVENIRS

Avis Le refuge des souvenirs Mary Marcus

Mary Marcus


Au cours de l'été brûlant de 1963, la ségrégation fait rage dans la petite ville de Murpheysfield. Mary Jacob, douze ans, mal aimée par sa famille, trouve refuge auprès de Lavina, la cuisinière noire, qu'elle considère comme sa mère. Mais, lors d'incidents raciaux, la domestique est tuée. Mary Jacob, choquée, oubliera tout de cette période de sa vie.
Des décennies plus tard, apprenant que son père est mourant, Mary Jacob retourne dans sa Louisiane natale. Partie sur les traces de son passé, la jeune femme retrouvera-t-elle la mémoire de son enfance brisée ? Pourra-t-elle faire la paix avec sa propre histoire et avec Billy Ray, le fils de Lavina, blessé par le silence et les non-dits ?

Editeur : Charleston
Année d'édition : 2018
Nombre de pages : 496
Prix : 8,90 €

«Y a qu’un musicien pour comprendre que le son, c’est dans la tête et dans le cœur. Quand t’es musicien, ton âme se charge de la musique.»

Maeva vous donne son avis :

16/20

Lorsque son père mourant l'appelle pour revenir à ses côtés avant sa mort, Mary Jacob décide de revenir dans la maison où elle a grandit. Mais des souvenirs qu'elle avait oubliés refont surface et le drame s'étant déroulé en 1963 va refaire surface. Elle va alors comprendre l'origine de ses cauchemars récurrents.

On découvre dans ce roman une Mary Jacob adulte et une enfant. Elles paraissent complètement différente, et cela est dû au drame de l'été 1963. On passe plus de temps avec elle enfant, c'est pourquoi je me suis beaucoup attachée à cette enfant mal aimée par sa famille. Je me suis également attachée à Lavina, la domestique noire des Longs, que l'on suit grâce aux chapitres qui lui sont dédiés. Malgré une dure vie de labeur à servir les Blancs, elle est tendre et pleine de bonté envers son fils et Mary Jacob qu'elle considère comme sa fille. On suit également le quotidien de Billy Ray, le fils de Lavina. Ce personnage m'a moins plu, et les passages le concernant parle seulement de musique. Mary Marcus nous présente également la famille de Mary Jacob, dont certains membres sont détestables.

Le refuge des souvenirs traite de la ségrégation raciale dans les années 60, sujet que je ne connais pas bien. J'ai beaucoup aimé lire ce roman, faire la connaissance de Lavina et Mary Jacob. Je pensais avoir une alternance passé/présent, j'ai donc été surprise de voir la première centaine de page et les trente dernières pages consacrées au présent et les autres pages au passé. On n'assiste pas aux souvenirs qui refont surface, ni aux recherches effectuées par Mary Jacob pour comprendre ce qui s'est passé en 1963, ce que j'ai trouvé dommage. J'ai préféré la partie consacrée au passé. Nous suivons les évènements de cet été-là à travers les points de vue de Mary Jacob, Lavina et Billy Ray. Le refuge des souvenirs est une lecture qui m'a permis d'en apprendre plus sur le conflit entre les blancs et les noirs du sud des Etats-Unis. Il m'a permis de découvrir ce sujet, que je compte approfondir par d'autres lectures. 

Un très beau roman sur la ségrégation raciale du 20ème siècle aux Etats-Unis, permettant une ouverture d'esprit et une remise en question sur le sujet.