samedi 19 janvier 2019

UN APPARTEMENT A PARIS

Un appartement à Paris

Guillaume Musso


Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler.
À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.
L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.
Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Editeur : Pocket
Année d'édition : 2018
Nombre de pages : 544
Prix : 8,10€

«J’ai soixante-dix ans et, depuis cinq ans, je suis pensionnaire de l’enfer. Croyez - en mon expérience : la véritable caractéristique de l’enfer, ce n’est pas les souffrances qu’on vous y fait subir. La souffrance est banale, inhérente à l’existence. Depuis sa naissance, l’être humain souffre partout, tout le temps, pour tout et pour rien. La véritable caractéristique de l’enfer, outre l’intensité de vos souffrances, c’est surtout que vous ne pouvez pas y mettre fin. Parce que vous n’avez même plus le pouvoir de vous ôter la vie.»

Maeva vous donne son avis :

16/20

Une erreur venant d'une agence de location va induire la rencontre de Madeline, londonienne, et Gaspard, dramaturge. Ils vont devoir cohabiter dans la charmante maison de Sean Lorenz, peintre décédé l'année précédente. 
En voulant en savoir plus sur ce peintre, ils vont chercher a percer ses secrets encore enfouis. Ils vont mener leur propre enquête pour retrouver les trois derniers tableaux de Sean Lorenz qu'il a peint juste avant sa mort mais dont personne ne connaît l'existence. 

Je ne lis qu'occasionnellement des livres de cet auteur, et ce livre m'a donné envie d'en lire davantage. La plume de l'auteur rend la lecture agréable.
Les personnages sont attachant malgré leur caractère bien trempé. En effet derrière cette apparence, ce sont des personnages avec un passé difficile. 
J'ai apprécié cette lecture, malheureusement pour ma part, les événements sont un peu prévisible, j'aurais aimé un retournement de situation inattendu. C'est ce qui m'a manqué pour avoir un coup de cœur. 

C'est tout de même un très bon livre que je recommande ! 

2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de livres de Guillaume Musso mais il faudrait que j'essaye un jour :)

    RépondreSupprimer