lundi 10 juin 2019

LES PETITS SOLEILS DE CHAQUE JOUR

Ondine Khayat


Clélie vit une retraite paisible, après avoir fait le bonheur des clients de la boulangerie Destempes pendant plus de quarante ans, en leur vendant pains et gâteaux confectionnés avec amour. Mais à l'aube de l'été, Colline, la petite-fille de la maison, bouleversée par le divorce de ses parents, perd littéralement le goût de vivre. Touchée par la détresse de cette enfant de neuf ans, Clélie lui propose de venir passer les grandes vacances avec elle.
Elle va lui présenter ses voisins et amis de la place des Ternes, qui, chacun à sa manière, vont répondre à ses interrogations sur le sens de la vie, et l'aider à trouver sa place dans le monde. L'histoire tendre et émouvante d'une amitié entre deux générations. Un roman pour apprendre à se réjouir des petits soleils de chaque jour.

Editeur : Michel Lafon
Année d'édition : 2016
Nombre de pages : 238
Prix : 16,95 €

«- Le plus important, ce sont les petits soleils, ajouta Théodore.
- Les petits soleils?
- Les petits soleils de chaque jour. Un sourire, un mot d'encouragement, un échange, un petit plaisir ou un grand, tout ce qui nous rend heureux, joyeux, vivants. Tous les petits soleils qui illuminent nos journées, à côté desquels il ne faut surtout pas passer.»

Maeva vous donne son avis : 

13/20

Ce roman raconte l'histoire de Colline, petite fille de 9 ans, hypersensible. Le divorce de ses parents la bouleverse au point qu'elle perde goût à la vie. Clélie va l'accueillir chez elle durant les grandes vacances scolaires où chaque rencontre avec les voisins de la retraité va répondre aux interrogations de Colline. 

J'ai apprécié certains personnages de l'immeuble de Clélie, chacun utilisant leur expérience dans leur vie pour répondre aux questions de Colline. Quant à cette dernière, je l'ai trouvé touchante lors des premières pages, mais elle m'a rapidement agacé. En effet, par moment Ondine Khayat nous présente une fille intelligente, qui comprend beaucoup de chose, et à d'autres moments, elle est très enfantine, et pleure beaucoup trop ...

Le thème abordé dans ce roman est sympa, mais je trouve qu'il a mal été exploité. L'âge de Colline a pour moi été mal choisi dans le sens où elle agit, et est considérée parfois, comme une ado. Qui demande à une fillette de cet âge de faire un commentaire de texte ou d'analyser le sens d'une phrase ? 

Ce roman fait tout de même réfléchir sur notre comportement au quotidien et à comment il peut être perçu. Par ailleurs, les petits soleils de chaque jour ne sont pas à négligé pour vous mettre du baume au coeur (ou à votre entourage).

En bref, une lecture mitigée.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire